Murmures ici et là, Detroit

« Ce qui fait que Detroit n’explose pas, c’est la musique. »
Mustafa, DJ et producteur brésilien, Lafayette Park.

« J’avais pour projet d’ouvrir un sexshop féministe dans la banlieue de Detroit. J’ai vite abandonné, on est que dix féministes ici. »
Scarlett, vendeuse dans un sexshop, Corktown.

« Pourquoi j’aime tant cette ville ? Parce que j’aime les success stories. Elle incarnait l’Amérique, elle repart maintenant de zéro. »
Renée, chasseuse de tête, Anthology Coffee.

« Je suis probablement le pire chanteur des environs. Mais je m’en fous, je le fais parce que j’aime ça, pas parce que je suis bon. »
Tony, professeur de Droit et chanteur d’un groupe de rock, East Market.

« Je suis ce que l’Amérique a fait de pire : un prisonnier à Detroit. »
Owen, SDF, Walk River.

« Le secret d’une belle barbe ? Ne vous rasez jamais. »
Jon, ingénieur, Motor City Wine.

« Il est complètement défoncé votre hôte ! »
Cody, publicitaire, Michigan Avenue.

Recueillis par N&K
Photo  par Napo.

2 réponses à Murmures ici et là, Detroit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s