Kristin Cassidy, artiste antique

« Excuse me, why does the Queen have a moustache please ? ». Voilà comment je décide d’aborder cette jolie fille au musée des échecs de Saint-Louis, qui griffonne alors une succession de feuilles d’arbre dans son carnet bleu nuit. Son sourire gêné laisse alors deviner qu’elle n’en sait rien, ou bien est-ce mon accent, toujours aussi mauvais. La réponse, je l’avais déjà : la pièce était à l’origine le conseiller du Roi. Je l’ai en fait volontairement coupé pour voir le reste de son carnet de dessins. « Artiste, ça me va plutôt bien » nous lance-t-elle quand on lui demande ce qu’elle fait à côté de son travail de médiatrice. Short à carreaux, bretelles vertes et chemise en soie fifties ; on aurait presque pu le deviner.

Deux jours plus tard, sur la place d’une ancienne distillerie, nous faisons le tour de son studio bourré de brocs ramassés le long du Mississippi : « Depuis que je suis arrivée sur Saint-Louis en 2011, je collectionne tous types d’objets trouvés lors de mes balades près du fleuve. De la faïence brisée, des bijoux, des poteries, des clefs rouillées, des valises cabossées, des billes, des fioles d’alchimiste… La ville fut longtemps abandonnée ; avant de partir, les gens se sont alors débarrassés de leurs biens dans le dépotoir le plus proche. J’aime bien l’idée de leur faire dire autre chose. »
Dans six mois, elle dessinera pour Tumbleweed.
IMG_20150610_170950
Texte et photos : Napo & Kant
KRISTINCASSIDY.COM

Une réponse à Kristin Cassidy, artiste antique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s