Beale Street, Memphis

Il fut un temps héroïque où toutes les routes du Mississippi menaient directement à Memphis. Le delta irriguait la ville d’une musique populaire étrangement langoureuse et mélancolique interprétée par des musiciens noirs en provenance du Sud. W.C. Hancy est le premier à avoir écrit sur ce qu’il appelle « The blues ». Lors de ses observations, il note qu’ « à Memphis c’est à Beale Street que ça se passe ! ». Les bands sillonnaient les bars et clubs de la rue, improvisant au milieu de la fureur des bagarres des soûlards. « Pour le bluesman, Beale Street était le Broadway de l’acteur. Si tu peux le faire ici, tu peux le faire partout ».

C’est un peu par hasard, après une balade le long des berges du Mississippi en plein cagnard, que nous sommes tombés sur une rue animée légèrement surfaite.

Photos et texte par N&K

2 réponses à Beale Street, Memphis

  1. Napo & Kant – Auteur

    Et le même jour, nous sommes tombés sur le Lorraine Hôtel. Le lendemain on s’est rendu compte que c’était l’endroit où Martin L. King s’est fait assassiner.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s