Katrina, devenir quelqu’un d’autre !

Au terminal Greyhound d’Odessa, Texas, le bus était en retard d’une vingtaine de minutes à tout casser. Sur un banc à l’extérieur, une jeune femme d’une trentaine d’années nous interpella : « Vous deux, vous n’êtes pas d’ici ! Beaucoup trop beaux pour avoir grandi dans cette ville de merde. » Deux valises bien remplies et un sac à main couleur pourpre ; j’aurais parié qu’elle partait faire la fête sur Venice Beach. Mais c’était en rehab que Katrina s’apprêtait à passer ses trois prochains mois.

« Je n’ai jamais été sobre, j’avais peur de l’être. Y’a pas si longtemps, on m’a retrouvée dans une voiture, inconsciente presque morte, une piquouse dans le bras. Si je vous parle, c’est parce que des gens ont prié pour moi ; ce que je n’ai jamais fait. J’ai peur mais je dois y aller demain. Je veux être normale, je veux qu’on me regarde pour les bonnes raisons, je veux boire comme tout le monde, je veux aller au bar avec des amis, je veux aller au ciné avec mes deux gamins, et les emmener en voyage. S’il vous plaît mes chéris, racontez mon histoire… »
De son côté, elle nous a promis de tenir un journal régulièrement. Son titre : The Dragon I’ll Never Catch.

Répondre à Katrina, devenir quelqu’un d’autre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s