Love in Vain

Beale Street, à Memphis, c’était en tous points l’idée que je me fais du paradis. […] On disait que si un blanc avait pu changer de couleur de peau l’espace d’une soirée pour venir s’y encanailler, il aurait voulu rester noir jusqu’à la fin de sa vie. Love in Vain – J. M. Dupont.

Répondre à Love in Vain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s