D’un Neel à l’autre, rencontre avec un Dj Psyché

1

Première nuit à Frisco, la bière passe mal. Y’a un peu plus d’une heure, à quelques blocs de là, on venait de débourser plus de 70 dollars chacun pour une nuit d’hostel. Trouver un couchsurfing pour trois dans Fog City un week-end de pleine saison estivale, c’était comme entamer un trek de six heures dans le Yosemite avec pour seul repas un paquet de Pringle’s… une idée complètement pétée.

Lire la suite

Cooper, ce tendre chérubin

Vingt-trois heures sur le chemin du retour, nous sommes quinze empilés dans l’utilitaire Mercedes de Johnny et de sa femme Bridget. Recroquevillé sur mes genoux, les bras serrés autour de mon cou, le petit Cooper s’effondre. Avec ses neufs frères et sœurs derrière moi, ce qui me frappe surtout à cet instant, c’est le calme absolu – quasi religieux – comme une règle tacite que chacun semble s’être imposé.

Lire la suite

Katrina, devenir quelqu’un d’autre !

Au terminal Greyhound d’Odessa, Texas, le bus était en retard d’une vingtaine de minutes à tout casser. Sur un banc à l’extérieur, une jeune femme d’une trentaine d’années nous interpella : « Vous deux, vous n’êtes pas d’ici ! Beaucoup trop beaux pour avoir grandi dans cette ville de merde. » Deux valises bien remplies et un sac à main couleur pourpre ; j’aurais parié qu’elle partait faire la fête sur Venice Beach. Mais c’était en rehab que Katrina s’apprêtait à passer ses trois prochains mois.

Lire la suite

New York Flashback – l’instant barré

Déjà, nous avions pris la mauvaise direction. Alors qu’on s’avançait vers Harlem-Est ce dimanche matin pour trouver une messe gospel, un type un peu louche nous interpella d’un « Happy sunday » jovial ! Sur le toit de sa voiture perle étaient alignés des produits de toilettes ; il se nettoyait le visage. A l’intérieur de celle-ci, ses affaires, un foutoir monstre, des cintres, un hélicoptère téléguidé, des barres de céréales, des chemises froissées, une couverture, des cartons. Voilà trois mois qu’il dormait sur le siège passager. Vingt-sept ans, pantalon aux genoux, ceinture de l’ouest. Après trente minutes à parler sur la route, nous continuions notre échange au coin de la rue, dans une cafét’ sans charme.

Lire la suite

Candice, Grandmother of the South

C’est d’abord sa longue chevelure argentée, descendant jusqu’aux bas des reins, que nous avons remarquée au loin ; Candice promenait ses trois chiens dans le quartier. Sur son T-Shirt noir était inscrit « I do bad things ». Seuls sa fière démarche et son abus du mot darling trahissaient quelque peu son statut social des plus élevés ; aujourd’hui à la retraite, elle était autrefois avocate.
.
Il y a six ans de cela, elle quittait le Texas pour suivre son mari Scott, professeur d’Histoire, dans cette ville où elle s’ennuyait toujours plus : « Je hais Memphis, je hais profondément Memphis. 80% des gens sont très sympas ici, mais ils en sont d’autant plus cons. La chaleur leur ramollit le cerveau, ce sont tous des limaces. » Elle s’était alors créée son propre monde, se plaisait-elle à penser, loin des mondanités et autres politesses qu’elle avait pourtant connues.

Lire la suite

Kristin Cassidy, artiste antique

« Excuse me, why does the Queen have a moustache please ? ». Voilà comment je décide d’aborder cette jolie fille au musée des échecs de Saint-Louis, qui griffonne alors une succession de feuilles d’arbre dans son carnet bleu nuit. Son sourire gêné laisse alors deviner qu’elle n’en sait rien, ou bien est-ce mon accent, toujours aussi mauvais. La réponse, je l’avais déjà : la pièce était à l’origine le conseiller du Roi. Je l’ai en fait volontairement coupé pour voir le reste de son carnet de dessins. « Artiste, ça me va plutôt bien » nous lance-t-elle quand on lui demande ce qu’elle fait à côté de son travail de médiatrice. Short à carreaux, bretelles vertes et chemise en soie fifties ; on aurait presque pu le deviner.

Lire la suite

No more posts.